News Academy
Premières impressions de nos étudiants (2) Octobre 25, 2013

Afin de comprendre ce qu'est être élève à l'Academy de Paris, nous avons choisi quelques talents de cette année pour obtenir des informations concernant la vie à l'Academy.

Premières impressions de nos étudiants (2)

Premières impressions de nos étudiants (2)

Octobre 25, 2013

Afin de comprendre ce qu'est être élève à l'Academy de Paris, nous avons choisi quelques talents de cette année pour obtenir des informations concernant la vie à l'Academy.

Je n'ai pas les chiffres exacts, mais à la fin de leur premier semestre universitaire, bon nombre d'étudiants réalisent qu'ils ont choisi le mauvais cursus.

Cela ne sera pas le cas des étudiants de la MAKE UP FOR EVER Academy que j'ai rencontrés cette semaine. Après ces quelques premiers mois, ils sont toujours aussi enthousiastes, créatifs et amoureux de leur art, si ce n'est plus. Le fait qu'ils partent en stage presque toutes les semaines pour réellement maquiller sur des défilés, des plateaux TV et des séances photos n'y est sûrement pas pour rien – pas de cours magistral, pas de prises de notes incessantes qui doivent être révisées sans cesse. C'est une formation "terrain" avec beaucoup de pratique.

Moment préféré ?

C: “Se maquiller les uns les autres. J'apprends quelque chose, et je le reproduis. Il n'y a pas de temps perdu. Je n'ai pas besoin d'étudier un truc pendant des années avant de pouvoir concrètement le faire moi-même. J'aime cette gratification instantanée j'imagine!”


E: “J'étudiais la psychothérapie avant de venir à l'Academy. J'adorais dessiner, peindre et tout ce qui était artistique quand j'étais petite, donc comment je me suis retrouvée dans un domaine aussi traditionnel et non créatif, je ne sais pas! Donc quand une amie m'a dit qu'elle étudiait à l'Academy, quelque chose en moi a fait "tilt" et j'ai laissé tomber la thérapie et me suis inscrite ici. J'adore le fait de pouvoir être créative et qu'un jour ce sera mon travail.”

Le plus difficile ?

B: “Ça rend très humble! Nos professeurs nous montrent une nouvelle technique, ça a l'air plutôt facile. J'esaaie... et en fait ce n'est pas facile du tout!!!”

L: “Le rythme. D'un côté, j'ai envie de tout, tout, tout apprendre – mais nous devons prendre le temps de bien approfondir chaque technique, de bien la maîtriser. Je me dois donc d'être patiente. Ce qui n'est pas mon fort…”

Le plus étonnant est quand je leur demande s'ils sont surpris par un aspect de leur formation. Et il semblerait que le mois de Juin pèse lourd dans leurs esprits.

L: “Pour ceux d'entre nous qui suivent la formation de 10 mois, nous apprenons le body painting. J'ai toujours pensé qu'il y aurait des modèles sur lesquels nous pourrions nous entraîner. Et il y en aura. Mais ce sera nous!”

Une autre étudiante prend le relais sur ce point sensible, mais avec une approche différente.

M: “Je suis plutôt timidie, mais je pense qu'arrivés à ce stade de la formation, on ne verra pas le modèle mais plutôt une toile, magnifique, et prête à être transformée par nos soins. Et ça viendra tout seul."


S: “Si on en fait notre métier, je pense que ce sera comme pour les médecins – juste un autre corps dont il faut s'occuper.”

Cette discussion animée a duré un petit moment, certains élèves y mettant tout leur coeur et d'autres pensant déjà à comment ils vont s'en sortir en juin. Nous aurions pu continuer pendant des heures, mais le soleil se couchait et ils sont étudiants à Paris. Ils ont des choses à faire et des monuments à voir (et cours tôt le lendemain matin !).

  • Tags:
  • Academy de Paris,
  • art,
  • défilés,
  • TV,
  • séances photos,
  • artistique,
  • technique,
  • body paiting,
  • modèles